L'orchestre de chambre de Monaco suscita des admirations peu raisonnables. Les critiques ne savaient d'ailleurs pas où classer cet ensemble ni amateur ni  totalement professionnel, qui pour subsister joua sur plusieurs tableaux à la fois. Ainsi, l'âge des musiciens, si on le confrontait à leur virtuosité et à leur discipline collective, était quelque chose qui ne tournait pas rond dans la tête de critiques habitués à considérer que le talent ne s'appréciait qu'au dela de la cinquantaine. Et encore un soliste de cet âge était-il souvent considéré par eux et par les mélomanes comme un "jeune"!